Formation à l'embouche de moutons Dialgaye

Financement d’achat de moutons pour embouche à DIALGAYE

Situation

Dans la région du centre-est du Burkina Faso, Province du Kouritenga, se situe le village de DIALGAYE, situé à 175 kms à l’est de OUAGADOUGOU, la capitale. C’est le chef-lieu de la Commune. C’est là que réside toute l’administration à laquelle ont fait référence pour toute démarche administrative. Cf. carte ci-dessous :

Nedego

 

La population de Dialgaye, évaluée à 37000 personnes, est en grande partie paysanne c'est-à-dire, vivant essentiellement de l’agriculture et de l’élevage. L’autre infime partie de la population est salariée c'est-à-dire, fonctionnaire de l’état. Notre projet touche la grande majorité paysanne et surtout les femmes.

 

Les besoins

L’école de DIALGAYE est constituée de 4 classes. Elle forme des animateurs ruraux adultes, hommes et femmes. En 2022, 63 élèves la fréquentaient. Durant 4 ans, ces adultes sont formés à :

  • L’alphabétisation en langue locale (le môoré)
  • L’initiation au français fondamental
  • L’élevage de poules, petit et gros bétail
  • La technique culturale (agriculture, jardinage…)
  • Et d’autres petits métiers (mécanicien, menuisier…)

Dans cette grande majorité, on constate que de nombreuses jeunes filles et femmes n’ont pas eu la chance d’aller à l’école et donc elles n’ont pas de métiers ni de ressources. Devant cette situation de précarité, nous avons jugé bon de former les femmes et les jeunes filles de Dialgaye à l’élevage et à l’embouche de moutons. Cela leur permettrait de sortir du marasme du sous-développement.

 

Devis estimatif

1) Achat de moutons                   

Le but du projet est de doter 40 femmes, chacune d’un mouton à engraisser pendant 2 à 3 mois. Une formation d’embouche leur sera assurée durant cette période ainsi que les soins vétérinaires.

Au terme de cette embouche, le mouton sera vendu au marché. Le bénéfice de la vente reviendra à la femme et le capital servira à acheter un nouveau mouton à engraisser.

Ce projet a aussi pour but d’apprendre aux femmes à se responsabiliser et à avoir les moyens d’habiller, nourrir, soigner, scolariser leurs enfants. L’élevage fait partie des principales activités rémunératrices des familles au Burkina Faso.

Chaque mouton coûterait 100 euros

Image1 2

Coût total du projet

4000 euros

 

 

 

Photos prises au Burkina Faso dans les marchés au bétail et dans des familles.

×